Blogo Economicus

Accueil » Posts tagged 'chômage'

Archives de Tag: chômage

Publicités

Crime, prison, chômage, corrélation et causalité

Le billet du jour est consacré à l’économie du crime (une forme d’hommage après la disparition du grand Gary Becker il y a quelques semaines). J’ai rassemblé quelques données (sur le site du MIT pour les données américaines sur criminalité et prison ; sur l’INSEE et Cartocrime pour la criminalité et le chômage en France ; années 2009 et 2010). L’idée est de prendre des exemples simples pour parler de corrélation et de causalité, qui, comme je le rappelle souvent, ne doivent pas être confondue.

(suite…)

Publicités

La France ne s’en sort pas si mal, compléments

Rédigé par Simon

     Cela fait bien longtemps que j’avais envie d’écrire un tel article. Mais voilà, par manque de temps et à force de repousser, je me suis fait griller. Et c’est finalement pour le mieux, par que l’article de Classe éco sur la situation française est très bon. En un mot : ça va pas terrible, mais ça pourrait être bien pire, et en comparaison d’autres pays européens, ça ne va pas si mal.

(suite…)

Monsieur Phelps et la BCE

Rédigé par Antoine

Voici un rapide article inspiré de l’intervention de Mr Phelps, prix Nobel d’économie en 2006, entendue dans le cadre d’une journée de conférence à Sciences Po, le 21 juin, organisée pour célébrer, non sans faste, Mr Fitoussi.

(suite…)

Le travail ne se partage pas, un premier graphique

Rédigé par Simon
     Avant la publication prochaine d’un article sur le mythe du partage du travail et peut-être (si j’en ai le temps) d’une synthèse de l’excellent ouvrage Le chômage, fatalité ou nécessité (Cahuc et Zylberberg), quelques petits graphiques que je me suis amusé à construire pour montrer que le partage du travail n’a rien d’évident. Cette idée (celle qui affirme qu’il existerait un nombre fixe d’emploi à partager dans une économie) est fausse, elle est même souvent extrêmement nocive (lorsqu’elle conduit à dire que l’immigration serait nuisible à l’emploi, de même que l’activité des femmes), parfois moins (les 35h, mais dont l’efficacité n’a jamais été démontrée par les économistes).